Devenir entrepreneur (l'essentiel en 5 points)

La création d'entreprise

Contrairement aux idées reçues, la création d'entreprise s'adresse à tous salariés ouvriers, cadres mais aussi aux personnes en reconversion et aux demandeurs d'emploi.
Vous avez une expérience professionnelle dans un domaine précis, vous êtes porteur d'un projet de création ou de reprise d'entreprise.
Vous êtes prêt à vous investir pour créer votre propre emploi, plusieurs solutions s'offrent à vous, mais avant tout vous devez connaître quelques éléments fondamentaux de la création/reprise d'entreprise pour mener à bien votre projet.


1) Construire son projet

Phase incontournable de la création/reprise d'entreprise.
C'est le moment pour vous poser les bonnes questions et pour confronter votre idée avec votre parcours professionnel, vos compétences, vos contraintes, vos ressources et votre futur marché.
- Souhaitez-vous créer ou plutôt reprendre une entreprise existante ?
- Votre projet est-il innovant ? Quels sont ses points de différenciation ? de quel type d'activité s'agit-il ? Avez-vous les compétences nécessaires ?
- Votre projet est-il compatible avec votre vie personnelle ?
- Avez-vous des ressources financières ?
...
Répondre à ces questions, vous donnera de meilleures chances pour réussir.

2) Etudier le marché

Etape indispensable de la création/reprise d'entreprise.
Après avoir vérifié la cohérence de votre projet vous devez acquérir une parfaite connaissance de votre marché et de ses différents acteurs pour vérifier le potentiel de votre idée et définir votre stratégie commerciale.
L'étude de marché

- Dressez la typologie de votre cible,
- Etudiez votre produit ou service,
- Analysez la concurrence,
- Evaluez les moyens nécessaires,
- Faites des prévisions.


Renseignements :
- Institut national de la statistique et des études économiques (insee.fr)
- Analyses et prévisions sectorielles concernant les marchés français et européens (xerfi.com)
- Baromètre bimestriel sur l'état du marché de la cession d'entreprises et locaux professionnels (cessionpme.com/indicateur-cessionpme.html)

3) Elaborer un « business plan »

Le business plan est le support fondamental de votre projet pour convaincre vos futurs partenaires financiers.

Logo business plan

Il se décompose en plusieurs parties :
- le CV personnel
- votre projet
- le dossier financier prévisionnel

Renseignements :
- Exemples et élaboration d'un business plan : creer-mon-business-plan.fr

4) Choisir le bon statut

Vous savez ce que sera votre entreprise. Il faut choisir le statut le mieux adapté à votre nouvelle activité.
Votre choix dépendra de votre situation patrimoniale ou de votre volonté de vous associer.
Votre choix aura des incidences sur votre future imposition en tant que chef d'entreprise.
Le statut d'auto-entrepreneur vous permet de créer une activité indépendante de la façon la plus simple possible.
Il s'adresse à tout porteur d'un projet d'activité commerciale ou artisanale souhaitant créer une activité indépendante.

Renseignements :
- Informations sur le statut de l'auto-entrepreneur (lautoentrepreneur.fr)
- Trouver facilement un local professionnel (cessionpme.com)

La reprise d'entreprise

La reprise d'entreprise offre l'avantage de vous lancer à partir d'une entreprise en activité.

Il existe plusieurs statuts juridiques dont les 5 plus répandus sont :
Statut juridique - L'EI (entreprise individuelle) demande peu de formalités et est soumise à peu de charges sociales, pas de capital minimum mais votre responsabilité personnelle est fortement engagée.
- L'EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée), elle présente un formalisme plus important qu'en entreprise individuelle mais permet de limiter le patrimoine servant de gage aux créanciers.
- L'EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), elle est très souple dans son fonctionnement et les risques sont limités aux apports mais le gérant n'a pas le statut de salarié.
- La Sarl (société anonyme à responsabilité limitée), elle vous donne la possibilité d'être à la fois gérant et associé. Vous devez avoir au moins un associé. Le capital minimum est désormais fixé à un euro.
- La SA (société anonyme), elle fonctionne avec un minimum de 7 associés et un capital minimum de 37000.

Renseignements :
- L'agence France Entrepeneur (afecreation.fr)
- Trouver une entreprise à reprendre (cessionpme.com/annonces,commerce-a-vendre,offres.html)

5) Financement aux entreprises et aux demandeurs d'emploi créateurs / repreneurs d'entreprise

Le financement adapté d'un projet est une des conditions de pérennité de votre future entreprise. Comment identifier les différentes sources de financement applicables à votre projet ?

Il faut distinguer deux types de ressources :
- les fonds propres, c'est-à-dire l'argent que vous apportez (associés ou non) à votre entreprise. Ces fonds propres doivent représenter généralement 30% de l'enveloppe à financer.
- les aides financières des pouvoirs publics

Quelques exemples :
- Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise (Nacre)
- Aide à la reprise ou à la création d'entreprise (Arce)
- Contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape)
- Soutien au commerce de proximité : demande de financement auprès du Fisac
- Banque publique d'investissement accompagne toutes les entreprises. (bpifrance.fr)
- Aides aux demandeurs d'emploi créateurs - repreneurs d'entreprise : l'ACCRE